MON AGEND'ART* :1er Fédérateur d'Arts, E-culture Store
Inscription
-->
Copy




MA'A* Cultural Innovation Editor  2018  ericdemonagendart@gmail.com
 
✩ Pour plus d'informations sur un article, cliquez sur l'image qui l'accompagne ✩
✩ For more information on an article, click on the corresponding image ✩
Sirru Fen Fushi  The Sculpture Coralarium, Maldives ✩ Jason deCaires Taylor©
FR | EN
« ...est la nouvelle destination des découvreurs défendant le meilleur de
l’art, de l’architecture et des intérieurs pour réinventer votre style de vie contemporaine ».

"...is the new destination of discoverers defending the best
of art, of architecture and of interior design to reinvent your contemporary lifestyle".

✩✩✩✩✩

SOMMAIRE Σ SUMMARY
 
  • HÉRITAGES ✩ Jason deCaires Taylor #Oceans
  • ALLIANCES ✩ Aki Inomata #Tokyo
  • COEXISTENCES ✩ Hubert Duprat #Paris
  • Aussi en septembre ✩ Also in September

Une carte blanche & quelques adresses pour voir l'avenir autrement.
A carte blanche & a few addresses to perceive the future differently.

Man Standing ✩ Museo Atlantico, Iles Canaries, Espagne ✩ Jason deCaires Taylor©

Corps, nature, métamorphoses et colonisation

L’HÉRITAGE DES ATLANTES #Océans*
Jason deCaires Taylor


D'ici 300 ans et quelques cataclysmes climatiques, bactériologiques, chimiques — ou nucléaires, — quels seront les artistes majeurs, c’est-à-dire ceux ayant transfiguré le visage du 21ème siècle, que retiendront de notre époque les générations survivantes ? Sans doute, la démarche artistique de Jason deCaires Taylor fera-t-elle date à bien des égards. Ce sculpteur audacieux plonge ses œuvres d'art dans les fonds marins tout en les préservant par le biais de greffe de coraux ; et par l’interaction avec la faune, la flore et des biotopes propices à la vie sous-marine, il en fait des véritables sculptures vivantes. Si immerger des sculptures dans l’océan pouvait paraître farfelu, voire ridicule à ses débuts, le sculpteur trouve ainsi une manière de quitter les circuits classiques de l’Art contemporain. Les œuvres existent, offertes aux regards dans leur singularité sous-marine, tout en échappant à la spéculation du milieu de l’art. Par la création de musées sous-marins, la démarche de Jason deCaires Taylor se veut résolument engagée en faveur de l’écologie, non seulement en servant d’appui au développement de coraux mais aussi en détournant le tourisme des récifs naturels. Les projets du sculpteur donnent à vivre l’expérience d’une Nature qui reprend ses droits et sa juste place. Du Land Art au Earth Art, il y avait un défi que Jason deCaires Taylor relève pour imposer l’évidence d’une force au-delà des hommes.
 

« Toute grande idée passe nécessairement par trois étapes : ridicule, dangereux, évident. »
Idriss Aberkane.

Passage de Rubicon, détails de Greffe ✩ Musée Atlantico, Lanzarote, Espagne Jason deCaires Taylor©

Body, nature, metamorphosis and colonization

 AFTER ATLANTIS #Oceans*
Jason deCaires Taylor
 

Within 300 years and a few climate, bacteriological, chemical or nuclear cataclysms, which of the major artists of our century will be remembered by future generations? Undoubtedly, Jason deCaires Taylor's artistic approach will make its mark. This bold sculptor dives his works of art into the seabed while preserving it with coral transplants. He gives his sculptures life which interacts with fauna and flora as well as biotopes suitable for underwater life. If immersing sculptures into the ocean could seem eccentric or even ridiculous at the beginning, the described approach allowed the sculptor to branch out of the classic paths of Contemporary Art. His works exist, available to the eye in their underwater singularity while escaping the speculations of the art world. With the creation of underwater museums, Jason deCaires Taylor's approach plays in favour of ecology, not only as support for coral development but also by reimagining the diving tourism. The sculptor's projects enable the experience of Nature taking its rights and its rightful place. From Land Art to Earth Art, there was a challenge that Jason deCaires Taylor took up to strengthen the obviousness of a force greater than mankind. 
 

"Every great idea goes through three stages: ridiculous, dangerous, obvious."
Idriss Aberkane.

Eco-sculptures tending to renew the coral parks ✩ 2005—2017 ✩ Jason deCaires Taylor©

Les récifs artificiels peuvent attirer une foule d'espèces marines, notamment des coraux, des éponges, des hydroïdes et des algues, augmentant la biomasse globale des récifs et agrégeant les espèces de poissons, ce qui peut à son tour stabiliser tout un écosystème marin. Les sculptures sont conçues individuellement en utilisant des matériaux à pH neutre avec des surfaces texturées pour créer des habitations, des aires de reproduction et des espaces de protection. Ces structures permanentes sont fixées au fond marin pour éviter d'être déplacées par les tempêtes et les conditions météorologiques défavorables.

Artificial reefs can attract many marine species such as corals, sea sponges, hydroids, and algae, increasing the global biomass of reefs and aggregating fish species, which can stabilize a whole marine ecosystem. The sculptures are created individually with neutral pH materials and have textured surfaces which promote the creation of habitations, reproduction areas, and protection spaces. These permanent structures are secured to the seabed to avoid being moved by hurricanes and unfavourable meteorological conditions. 

Le Christ des Abysses, G. Galletti©, 1954 ✩ Wreck of the Unbelievable, D. Hirst©, 2017
Cet auteur laisse une empreinte environnementale et culturelle exceptionnelle qui va changer le relief des fonds marins du futur. Grace Reef, réalisé en 2006 dans l'Île de Grenade aux Caraïbes, est la première de ses six cents œuvres sous-marines. Celle-ci représente seize corps féminins étendus au fond de l'eau, à une dizaine de mètres de profondeur. The Lost Correspondent fait référence à la fois à l'éruption du Vésuve et à la crise cubaine. Vicissitudes est une ronde composée de vingt-six enfants se tenant la main face au courant.

This author leaves an exceptional environmental and cultural print that will change the topography of the future seabed. Grace Reef, made in 2006 in Grenada, is the first of his six hundred underwater works. It represents sixteen female bodies lying ten meters deep underwater. The Lost Correspondent refers to both the eruption of Vesuvius and the Cuba crisis. Vicissitudes is a circle made up of twenty-six children holding hands, facing the tide.
Tourbillon & Foule ✩ Museo Atlántico, Baie de Las Coloradas, Espagne ✩ Jason deCaires Taylor©
Sollicité en 2009 par le gouvernement mexicain et Jaime Gonzales Canto pour la construction du premier musée d'Art subaquatique à Cancún avec l'objectif de trouver une solution écologique à la dégradation perpétuelle des coraux, Jason deCaires Taylor propose de créer un parc sculptural composé de matériaux favorisant la prolifération de la vie sous-marine, à savoir du sable, du ciment, et parfois de la fibre de verre. Les poissons et les coraux adoptent ces nouveaux environnements en quelques semaines. Ce lieu — décrit par le magazine américain Forbes comme l'une des destinations culturelles les plus insolites au monde — accueille plus de  450 000 visiteurs par an.

Requested in 2009 by the Mexican government and Jaime Gonzales Canto for the construction of the first underwater Art museum in Cancún in order to find an ecological solution to the constant deterioration of corals, Jason deCaires Taylor offers to create a sculptural parc made up of materials such as sand, cement and sometimes glass fiber, which benefit underwater life proliferation. Fish and corals adopt these new environments within weeks. This place, described by the American magazine Forbes as one of the most extraordinary cultural destinations in the world, hosts more than 450,000 visitors per year. 
Sirru Fen Fushi  The Sculpture Coralarium, Maldives ✩ Jason deCaires Taylor©
Les œuvres de Jason deCaires Taylor, en remodelant notre perception des fonds marins, nous replacent sur l’échelle du temps et de l’Évolution. Elles démontrent à la fois le règne éphémère des objets créés par l’Homme et de l’Homme lui-même, et la temporalité millénaire de la Nature, grâce à l’alliance inattendue de sculptures humaines et de vie sous-marine. Elles nous renvoient ainsi à notre insignifiance et à la puissance de la beauté des évènements naturels qui reprennent leurs droits. En anticipant sur les vestiges d’une civilisation disparue, cette démarche humaniste interroge aussi notre capacité terrifiante d’autodestruction. De récentes publications anglo-saxonnes témoignent d’ailleurs de l'intérêt nourri des universitaires et des critiques pour le rôle que l'Art pourrait jouer dans la cause environnementale. Ces sculptures sous-marines invitent à l’humilité face à Dame Nature et clament l’urgence de changer nos comportements à l’échelle de la planète.

Jason deCaires Taylor's works, by remodeling our perception of seabeds, relocate the Humanity on the scale of time and Evolution. They demonstrate both the ephemeral reign of objects created by mankind and mankind itself, as well as the thousand-year temporality of Nature, thanks to the unexpected union of human sculptures and underwater life. They make us face our insignificance and the great beauty of natural events regaining their rights. By anticipating the vestiges of a lost civilization, this humanistic approach also questions our terrifying self-destructive powers. Recent Anglo-Saxon publications show interest, sparked from academics and critics, for the role that Art could play in the environmental cause. These underwater sculptures encourage humility before Mother Nature and proclaim the urgency to change our behaviour on a global scale. 
 
✩ ✩ ✩
+info : Jason deCaires Taylor Mexico BahamasGrenadaLanzarote Kanterbury & London
→ Translated by RGM.
Crossing the Rubicon, 14m deep ✩ Musée Atlantico, Lanzarote, Espagne Jason deCaires Taylor©
La démission récente de Nicolas Hulot vient de confirmer la place centrale de l'écologie dans les enjeux de la politique. En effet, le respect de l'environnement passe par un grand nombre de changements comportementaux et culturels.
 
The recent resignation of N. Hulot, the French Minister of Ecology, highlights the central role of the environmental issues in the stakes of politics. Indeed, the respect for the ecology comes with a great amount of behavioural and cultural changes.
Tidal Sculptures, 0-8m attitude ✩ River Thames, Vauxhall, London ✩ Jason deCaires Taylor©
Impression 3D de coquilles ✩ Aki Inomata©

Cohabitations culturelles
 NOCES BLANCHES #Tokyo
Aki Inomata

 

Aki Inomata poursuit sa série d’habitats animaliers imprimée en 3D. Inspirées à ses débuts par les coquilles du bernard-l'ermite, ces « chapelles blanches » représentent des refuges dénaturalisés chez les crustacés et les reptiles. Dans l'imaginaire de l'artiste japonaise, ces structures et leur caractère symbiotique renvoient aux lieux de mariage japonais moderne. Les formes, qui semblent à première vue être des chapelles ordinaires, sont en réalité des édifices religieux destinés aux noces et, plus généralement, aux cérémonies du shintoïsme. Bien que seulement 1% des japonais se déclare chrétien, 60% des mariages au Japon se déroulent dans des constructions de style plutôt chrétien avec un mélange éclectique d'architectures gothiques et romanes. « Quand je visite les pays occidentaux, je remarque parfois l'origine de l'architecture, des habitudes, de la nourriture. Au Japon, ils seraient adoptés et transformés en styles locaux et je me demande : sommes-nous japonais dans un monde occidental ? Pour moi, ces imitations et reproductions des architectures occidentales semblent refléter l'identité du post-colonialisme au sein du peuple japonais, » explique Inomata.
 

✩ ✩
+d'info : AKI INOMATA ✩ Tokyo

3D-prints of shells ✩ Aki Inomata©

Cultural alliances
WHITE WEDDINGS #Tokyo
Aki Inomata

 

Aki Inomata continues his 3D printed animal habitat series. First inspired by Hermit crab shells, these "white chapels" represent denatured shelters for crustaceans and reptiles. In the Japanese artist's mind, these structures and their symbiotic nature refer to modern Japanese wedding locations. The shapes, which at first seem like ordinary chapels, are actually religious installations intended for weddings, and more generally, Shinto ceremonies. Although only 1% of Japanese people declare themselves Christian, 60% of weddings in Japan take place in rather Christian-styled buildings: an eclectic blend of gothic and Roman architectures. "When I visit western countries, I sometimes notice the origin of the architecture, habits, and food. In Japan, they would be adopted and transformed in local styles and I wonder: are we Japanese in an Occidental world? For me, these imitations and copies of the Western architecture seem to reflect the identity of post-colonialism within Japanese people," explains Inomata.  
 

✩ ✩
+info: AKI INOMATA ✩ Tokyo
→ Translated by RGM.

✩ Habitat sculptural de larves dorées de Trichoptères, Hubert Duprat©

Genèse d'une symbiose insectoïde
COEXISTENCES #Paris
Hubert Duprat

 

Depuis longtemps, les entomologistes étudient le comportement adaptatif des insectes. Pour Hubert Duprat, artiste français contemporain, ces observations ont été un point de départ pour une exploration artistique. Le projet The Wonderful Caddis Worm — œuvre sculpturale créée en collaboration avec une colonie de Trichoptera — s'implique dans la construction du boîtier protecteur de la mouche des caddis. Pour s'envelopper, les larves filent une structure de soie, tissant des particules composées de bâtons, de roches et de plantes, restant toujours cachées à l'intérieur. Juste au moment où les larves sont prêtes à entreprendre ce processus, Duprat les place dans des environnements non naturels, en substituant des particules d’or et d’autres matériaux précieux aux matières végétales et minérales. De cette manière, il invite le caddis à construire un étui orné de bijoux. Jusqu'à la fin de la nymphose, les larves habitent ce mobil-home d'une beauté quelque peu grotesque. Ces petits insectes ailés, appartenant à l'ordre des trichoptères et étroitement apparentés au papillon, vivent près des cours d'eau et des étangs où ils produisent des larves aquatiques qui protègent leurs corps en fabriquant des gaines en soie et des grains de sable. Ils fabriquent leur habitat à partir de particules de matière minérale ou végétale, de morceaux d'os de poisson ou de crustacés facilement disponibles dans leur écosystème benthique. Ces larves sont remarquablement adaptables : si d'autres matériaux appropriés sont introduits dans leur environnement, ils les incorporeront souvent.

Dès lors, une question s'impose : dans le cas de cette œuvre, qui est le créateur, l'artiste ou l'insecte ? La distinction de Kant entre les œuvres d'art et celles de la nature nous laisse dans un dilemme. La production de l'artefact dans la nature pose un problème, d'autant plus lorsqu'il s'agit d'un aspect esthétique. Que l'insecte soit un artisan ou, plus généralement, que la nature soit la créatrice de formes aux dimensions esthétiques, le phénomène de symbiose échappe à la science.
 

✩ ✩ 
+d'info : Hubert Duprat ✩ Galerie Art Concept ✩ Paris

✩ Sculptured habitats of golden larvae of Trichoptera, Hubert Duprat©

Genesis of an insectoid symbiosis
 COEXISTENCES #Paris
Hubert Duprat
 

For a long time, entomologists have studied the adaptive behaviour of insects. For Hubert Duprat, a French contemporary artist, these observations have been the starting point of artistic exploration. The Wonderful Caddis Worm project, a sculptural work in collaboration with a Trichoptera colony, interferes with the construction of the Caddisfly's cocoon. To wrap themselves up, the larvae spin a silk structure around themselves. This cocoon is generally woven from natural materials such as sticks, rocks, and plants. At the very moment when the larvae are ready to begin this process, Duprat places them in unnatural environments, replacing vegetal and mineral matter with gold particles and other precious materials. This way, he invites the Caddis to build a peculiar home adorned with jewels.  Until the end of nymphosis, the larvae live in this beautiful and somewhat grotesque mobile-home. These winged insects, as part of the Trichoptera order and in close relation to the butterfly, inhabit areas near watercourses and ponds where they produce aquatic larvae which protect their bodies by making sleeves of silk and sand. They build their habitat from mineral or vegetal particles, bits of fish or crustacean bone available in benthic zones. The larvae are remarkably adaptable: if other suitable materials are inserted into their environment, they often incorporate them. 

Therefore, a question arises: in the case of this work, who creates it, the artist or the insect? Kant's distinction between works of art and those of nature gives us a dilemma. The artefact's production in nature itself is a problem, especially when it comes to aesthetics. Whether insects are artisans or, more generally, nature is the creator of aesthetic shapes, the phenomenon of symbiosis remains a mystery in the eyes of science. 

 

✩ ✩ 
+info: Hubert Duprat ✩ Galerie Art Concept ✩ Paris
→ Translated by RGM.

CULTURAMA  #MA'A*

APPEL À L'INTERVIEW !
 

L'équipe éditoriale de CULTURAMA France est curieuse de découvrir votre regard sur l'inspiration. Envoyez-nous un email avec la genèse de votre processus de création et votre démarche artistique. Nous serons ravis de faire entendre votre voix dans les prochains numéros de CULTURAMA sur MA'A* : le 1er Fédérateur d'Arts !


Page Facebook | Courriel : hello@monagendart.com
Téléchargez le Réseau Social MA'A* sur
App Store | Google Play 
Ou inscrivez-vous directement sur le
site officiel.

Aussi en Septembre



Also in September

✩ Ann Lee in Anzen Zone ✩ Dominique Gonzalez-Foerster ✩ Camera Lucida©
✩ Lasco Project #8 ✩ Cleon Peterson©
✩ What is he afraid of? ✩ Evelyn Taocheng Wang©
✩ Bajo la superficie ✩ Colección MACBA©
 ✩ I WANT TO LIKE YOU BUT I FIND IT DIFFICULT©
✩ The Satanic Verses ✩ Bjørn Nørgaard©
 ✩ Exposition : Bernadette Delrieu (peintre) ✩ Emmanuel Lagoa (sculpteur) ✩ Hôtel culturel Coeurderoy ✩ Tonnerre©
 ✩ Galerie LARNOLINE Thomas Henriot, oeuvres sur papier peint dominoté  ✩ Jean-Marc Urquidi©