MON AGEND'ART* :1st backbone network of arts, E-culture Store
Inscription
-->





 Éditeur d'Innovation Culturelle MA'A* | hello@monagendart.com 
...est la nouvelle destination des découvreurs défendant le meilleur de l'Art, de l'Architecture et du Design afin de réinventer votre style de vie contemporain.
The Dress | Film expérimental de mode avec la participation de Gwendoline Christie | Réalisateur : Barnaby Roper | Creative Director et VFX : Sylvery Bolotte | Productrice exécutive : Elisabeth Fabri©

Pour ce 30ème numéro, CULTURAMA continue ses investigations hors des sentiers battus, rendant hommage à l'héritage de la culture pop à l'ère numérique.
 


Pour plus d'informations sur un article, cliquez sur les images qui l'accompagnent
The Dress | Court-métrage de mode expérimental mettant en vedette Gwendoline Christie | Réalisateur : Barnaby Roper | Creative Director et VFX : Sylvery Bolotte | Productrice exécutive : Elisabeth Fabri©

ENTRE NATURE ET ARTIFICE
IMAGES D’UN POSSIBLE #FR/BE
SYLVERY BOLOTTE


« Je suis un trucage humain qui aspire à devenir un homme sans trucages. »
Mathias Malzieu dans « La Mécanique du Cœur »


Eric de MA'A* : "Creative Director" et superviseur d’effets spéciaux, vous travaillez à la frontière entre le réel et le virtuel, en combinant des prises de vue caméra avec des effets spéciaux élaborés grâce aux logiciels de traitement d’image 3D, dont 3DSMax, Maya, Houdini, Nukestudio, et FTrack. Ces deux aspects sont pourtant difficiles à synthétiser. Comment faites-vous pour qu’en découle une esthétique vidéographique aussi homogène ?

Sylvery Bolotte : Cette frontière ne me semble pas si évidente. Pour moi, il s'agit à chaque fois d'une exploration à travers un prisme, que ce soit une caméra ou un outil informatique.

J'aborde chaque projet comme une étude scientifique : j'utilise l'outil approprié pour créer le résultat désiré. Cependant, il est vrai que l'image numérique a longtemps été un peu rigide et limitée par rapport au film. Le mariage des deux ne paraît pas évident, surtout si l'on cherche à provoquer des émotions chez le spectateur. C'est pourquoi je passe beaucoup de temps avec mes équipes d’infographistes à créer de l'imprévisible, de l'aléatoire. Grâce aux nouveaux outils 3D, qui réagissent à des paramètres réels tels que l'exposition d'une lentille, la pression de l'eau ou la plasticité d'un objet, cette frontière devient de plus en plus floue. 

The Dress | Court-métrage de mode expérimental mettant en vedette Gwendoline Christie | Réalisateur : Barnaby Roper | Creative Director  et VFX : Sylvery Bolotte | Productrice exécutive : Elisabeth Fabri©

Eric : Vous construisez des mondes singuliers et des situations imaginaires pour le cinéma, la publicité et l’animation. Parmi les obstacles technologiques rencontrés sur votre parcours, lequel vous a paru insurmontable ?

SB : J'ai le souvenir de certains plans du film « La Robe » de Barnaby Roper (2016) qui met en scène l'actrice Gwendoline Christie dont le corps s’anime et mue en vêtement-armure de la créatrice Iris Van Herpen. Ces plans étaient très compliqués à élaborer parce que cette robe devait envelopper le corps de l’actrice en suivant des mouvements de danse et de circonvolution en temps réel. Pour y parvenir, nous avons paramétré et généré du liquide sur son corps avec le logiciel Houdini.

Ventoline | Vidéo artistique expérimentale | Réalisateur : Sylvery Bolotte | Producteur : Louis Arcelin | Compagnie productrice : Saint-Louis Post House©

Ce fluide permettait de simuler le mouvement d’une robe composée de lanières évocatrices de plumes ou d'écailles. Les premiers tests marchaient bien mais seulement sur quelques images et dans certaines conditions. Pour résoudre ce problème et atteindre un résultat acceptable, nous avons traversé des moments de doute.

Nous avons cherché un nouveau logiciel et recruté des graphistes hyperdoués. Le réalisateur Barnaby Rooper souhaitait une approche corps-vêtement chorégraphique très novatrice. Nous n'avions pas vraiment de référence. Nous avons alors expérimenté de nouvelles pistes hors cadre. Ce genre de situation fait partie des imprévus dans notre travail. 

Götterdämmerung | Film rock 'n' roll mettant en vedette Iggy Pop | Creative Director et VFX : Sylvery Bolotte | Monteur VFX : Jean-Philippe Mure | Productrice VFX : Aurélie Lobin©

Eric : Quelle fut la source d'inspiration de l’animation des fluides dans « Ventoline » ? 

SB : Après de multiples recherches et développements internes d’un processus long et laborieux, le film « Ventoline » (2016) commençait à prendre la forme que j’envisageais. Je cherchais à transfigurer la matière de ce sang presque christique, j'avais besoin d'un rapport charnel avec ce film. J'ai donc décidé de le tourner entièrement. Lors de l’étape de la production, je me suis concentré sur le rapport charnel comme fil conducteur de la narration. Ma productrice de l'époque m'a fait rencontrer un jeune chef-opérateur spécialisé en slow motion et un roboticien de motion control hi-speed. Il ne restait qu'à élaborer le moyen de fabriquer les figures émergeantes des fluides. Pour les ailes, beaucoup de tests ont été effectués pour obtenir le matériau adapté. Entre autres, nous avons pré-découpé environ 300 ailes en feuilles de celluloïd parce que le liquide une fois mélangé à un épaississant, faisait fondre les ailes.

Le jour du tournage a été un vrai casse-tête : entre la synchronisation de la caméra slow motion, le calibrage du robot, et les marionnettes en celluloïd plongées dans un liquide projeté par de l'air comprimé, le processus créatif était vraiment délicat. Une fois tous les éléments mis en place, installé derrière l'écran de contrôle, j’ai vécu le moment de grâce que j'attendais depuis si longtemps. De longues gerbes rouges ont donné naissance à des animaux ailés. J'étais devenu un spectateur contemplatif.
Publicité pour Nina Ricci | Superviseur-artiste VFX & CG : Sylvery Bolotte | Réalisateur : Eugenio Recuenco | Agence : L.O.V.E©
Publicité pour Thierry Mugler | Superviseur-artiste VFX & CG : Sylvery Bolotte | Réalisateur : Baillie Walsh | Compagnie productrice : Can©
KM3D-1 | Une vidéo artistique mettant en vedette Kate Moss | Superviseur-artiste VFX & CG : Sylvery Bolotte | Réalisateur : Baillie Walsh | Compagnie productrice : Can & Premiere Heure©

Eric : Quel projet envisagez-vous pour le futur ?

SB : Je viens de créer avec Annie Dautane le studio PSOM qui concrétise un rêve de longue date. Le studio deviendra à l'avenir un outil d’innovation et de partage au service des vidéastes créatifs. Notre quotidien est principalement alimenté par des commandes publicitaires. Le studio a aussi comme objectif d'aider des artistes à réaliser leurs projets, comme nous l'avons fait récemment avec Tomas Saraceno. J'aime la notion de collaboration expérimentale entre la publicité, la mode et l'Art contemporain. Je compte bien développer d’autres projets en suivant cette direction.

MON AGEND'ART*
Art & Excellence

Vous voulez annoncer un évènement artistique, faire entendre votre voix, éviter la censure et augmenter votre visibilité ? MON AGEND'ART* vous propose une solution simple et gratuite
À la fois Réseau Artistique et Plateforme Éditoriale, MON AGEND’ART* réinvente votre rapport aux Artistes d’exception qui influencent la société de demain !

Contactez-nous : monagendart.com | ericdemonagendart@gmail.com | hello@monagendart.com
+33 (0) 75 38 28 500 | 153 rue du Faubourg St Denis 75010 Paris | SIRET 49935373800028
Le Réseau Social Mobile MA'A* est téléchargeable sur :


      

Iris Van Herpen | Édition Groninger Museum©
Interview : S. Jonze, C. Cunningham & M. Gondry©
Le mouvement de l’air | Danse 2.0 | Claire Bardainne et Adrien Mondot©
LE MOUVEMENT ET L’INVISIBLE
POÉSIE DE L’AIR #FR
C. BARDAINNE & A. MONDOT

« Le mouvement de l’air » de Claire Bardainne et Adrien Mondot, auteurs de l’environnement interactif de Pixel, est issu de l'union entre la danse contemporaine et les Arts numériques. Un spectacle immersif où se côtoient sur scène le réel et le virtuel pour faire apparaître l’invisible mouvement de l’air. L'image générée par ordinateur en temps réel illumine des paysages fantastiques (nuages, neige, etc.) et des images anthropomorphiques (fantômes, doubles, entités, etc.), qui sortent parfois du cadre et deviennent mouvement. Ainsi, le spectateur se met à la limite de la poésie chorégraphiée grâce à la synergie qu’une technologie peut offrir.

Le mouvement de l’air | Danse 2.0 | Claire Bardainne et Adrien Mondot©
Image impossible | La photographie de mode à l'ère du numérique | Édition Phaïdon | M. Sanders & P. Poynter©
Fallin | Photo modifiée grâce à une application de réalité augmentée | Jukan Tateisi©

MÉTA-IMAGES
AUX LIMITES DE LA REPRÉSENTATION #JP
JUKAN TATEISI

« Non humain » — voici la notion qui a attiré l’attention de Jukan Tateisi en 2017. Cet artiste américano-japonais étudie la frontière entre les différentes formes de l’intelligence artificielle, de l’intelligence humaine et les interactions entre elles. Quand des idées ou des images deviennent des représentations collectives, peuvent-elles être considérées comme proprement humaines ? Se métamorphosent-elles en des amalgames virtuels ? Autrement dit, deviennent-elles artificielles ? Pour trouver une réponse à ces questions, Jukan a conçu un outil informatique qui explore différents segments d’Internet, dont les réseaux sociaux.

Halo | Projet It is that it is | Visuel à partir de 18 198 publications de l’image avec hashtag #whitedove, le symbol de la paix | Jukan Tateisi©
L’algorithme créé par l’artiste permet de trouver toutes les images liées à un hashtag et d’en synthétiser une nouvelle forme visuelle. Cette recherche vise à observer comment l’image, fruit de l'intelligence humaine, mue à travers le prisme de l’intelligence artificielle. Cette dernière (l’IA) discerne des informations imperceptibles à l’oeil nu. L'analyse méthodique des couches de pixels, qui sont distinctement superposées et qui caractérisent l'Histoire, met en évidence une culture globalisée. L'hologramme abstrait obtenu renvoie au processus de la pensée humaine tout en s'en éloignant.

+d'infos : Site officiel Instagram

« On ne communique pas pour frustrer, ni pour impressionner.
On communique pour révéler les tendances.
»

Abdel Senguel Mafoula, Brazzaville, 1995.

L'Âge de Cristal | Réalisateur : Michael Anderson | Warner Bros. Pictures©
Le scandale du Festival de Cannes 1973 | Réalisateur : Alejandro Jodorowsky | ABKCO Films©
The Cremaster Cycle | Matthew Barney©
La maison en feu Studio Reynolds & Reynolds©
MonAgendArt.com

Nous souhaitons remercier les contributeurs volontaires
qui ont coopéré à la création de ce web-magazine.


CULTURAMA 2019 — Cultural Innovation Editor

Tous droits réservés. Les œuvres et leurs reproductions visuelles appartiennent à leurs propriétaires respectifs.
 
DO YOU LOVE? or DO YOU HATE?