MON AGEND'ART* :1st backbone network of arts, E-culture Store
Inscription
-->
MA'A* Cultural Innovation Editor  2018  ericdemonagendart@gmail.com

✩ Pour plus d'informations sur un article, cliquez sur les images qui l'accompagnent ✩
✩ For more information on an article, click on the corresponding images ✩
Architecture on the moon ✩ Concours Fondation Jacques Rougerie ✩ Victor Jesus Del Carpio Torre©
FR | EN
« ...est la nouvelle destination des découvreurs défendant le meilleur de
l’Art, de l’Architecture et du Design pour réinventer votre style de vie contemporaine. »

"...is the new destination of discoverers defending the best
of Art, of Architecture and of Design to reinvent your contemporary lifestyle."

 

✩✩✩✩✩


SOMMAIRE SUMMARY

Pour visualisez un article, cliquez sur le titre qui accompagne l'image.
To visualize an article, click on the title corresponding to the image.

Une carte blanche & quelques adresses pour les rendez-vous du futur.
A carte blanche & a few addresses for futuristic ideas.

Projet SeaOrbiter ✩ Satellite des mers ✩ Jacques Rougerie©

Par-delà l'horizon
EXPLORATION #Ocean
Fondation Jacques Rougerie

 

 


« C’est de l'océan que naîtra le destin des civilisations à venir. »
Jacques Rougerie, architecte-académicien.

 

 


Architecte visionnaire passionné par la mer depuis plus de 30 ans, Jacques Rougerie fonde ses recherches et ses réalisations sur une architecture bionique basée sur le biomimétisme, tenant compte notamment des préceptes du développement durable. Sa vision prospective et son goût pour les nouvelles technologies lui permettent de proposer une meilleure intégration de l’habitat dans le milieu naturel, notamment marin, afin que les hommes qui y vivent puissent s’y inscrire. En ce sens il puise son inspiration à la fois dans l’héritage de Léonard de Vinci et dans sa foi dans le génie humain.

Projet SeaOrbiter ✩ Satellite des mers ✩ Jacques Rougerie©

Dans cet esprit, il a construit des habitats et des laboratoires sous-marins, des centres de la mer, des vaisseaux à coques transparentes, des musées subaquatiques, et il continue d'imaginer de grands projets en lien avec le milieu marin. Il mène ainsi de front ses deux passions : la mer et l’architecture. Expérimentant lui-même ses réalisations en véritable explorateur des mondes océaniques, il est allé jusqu’à habiter plusieurs fois dans des habitats subaquatiques participant notamment au record du monde de 71 jours sous la mer aux États-Unis. Ses projets phares, SeaOrbiter et la Cité des Mériens, font la synthèse de plus de 30 ans de recherches innovantes dans les domaines de l’architecture sous-marine. Inspiré depuis toujours par l’œuvre de Jules Verne, il en a adopté la maxime : « Tout ce qu’un homme est capable d’imaginer, d’autres hommes seront capables de le réaliser ».

Currents for Currents, Blue is the new green ✩ D. Alrashid, T. Alam, R. Andrew©
Concours Fondation Jacques Rougerie ✩ Pierre Michael Monjardin©
Après son élection à l'Académie des Beaux-Arts, cet océanographe français a créé la Fondation Jacques Rougerie - Génération Espace Mer - Institut de France. Les ambitions de la Fondation sont : d’offrir aux jeunes générations les moyens d’agir afin qu’elles puissent, demain, bâtir un cadre de vie qui prend en compte et valorise les richesses de la planète ; de favoriser l'éveil, la sensibilisation et l’action de tous pour la création d’un nouveau rapport entre l’Homme et son environnement naturel ; de faire naître des vocations sur le plan international et de manière pérenne ; d’encourager la technique, le design et l’innovation architecturaux liés aux mondes de la mer et de l’espace selon les préceptes du développement durable.
Innovation and Architecture for the Sea : BIODIVER-CITY ✩ Concours Fondation Jacques Rougerie©
 MORPHotel ✩ Gianluca Santosuosso ✩ Concours Fondation Jacques Rougerie©
L’action globale de la Fondation consiste en l'encouragement d'une vision différente du monde de demain qui reste en harmonie avec les univers de l’Espace et de la Mer. Dans cette optique, la Fondation récompense l'innovation architecturale à l'échelle internationale en invitant à la transdisciplinarité des équipes candidates. Ses prix mettent chaque année à l’honneur des solutions innovantes du monde entier qui apportent des solutions face aux enjeux du développement durable, du changement climatique et de la montée du niveau des mers et des océans. Ainsi, la vocation de la Fondation est d’encourager un regard architectural visionnaire qui réinvente la relation entre l'homme et la Nature, l’Espace et la Mer. 
 
✩ ✩ ✩
+d'info : AGENCE ROUGERIE ✩ SEA ORBITER
Péniche Saint Paul Port des Champs Élysées
✩ T. +33 1 42 66 53 37 ✩ rougerie@rougerie.com
 
Floatings Hills ✩ Competition by Jacques Rougerie Foundation ✩ David Delph©
H2O: Humanitarian Harbour of the Ocean ✩ Competition by Jacques Rougerie Foundation©

Beyond the horizon
EXPLORATION #Ocean
Jacques Rougerie Foundation

 

« It's from the ocean that will be born the destiny of future civilizations. »
Jacques Rougerie, architect-academician.

 


As a visionary architect and a passionate about the sea, Jacques Rougerie has, for more than 30 years, based his research and his realizations on bionic and biomimetic architecture that takes in account the principles of sustainable development. His prospective vision and his taste for new technologies allowed him to develop a better integration of the habitat in natural environments, in particular, in the marine one, in order for humans to better find a fit in it. Thus he draws his inspiration from Léonardo da Vinci and his faith in the human ingenuity. Jacques Rougerie builds underwater habitats and laboratories, marine research centres, vessels with see-through hulls, sub-aquatic museums and imagines major projects that are always linked to the ocean. Hence he combines his two passions – the sea and architecture. He was elected in 2008 to the Institut de France Academy of Fine Arts and as a true undersea explorer, he tests his own creations and has even lived several times in underwater habitats, famously participating in the world record achievement of living 71 days under the sea in the United States. His flagship projects, SeaOrbiter and the City of Meriens, are a synthesis of more than 30 years of innovative research in marine and subsea architecture. Inspired by the imaginary work of Jules Verne, he has truly adopted his motto: "Anything one can imagine, other can make real".

Project Noah's Ark ✩ Concours Fondation Jacques Rougerie ✩ Samel El Sayary©
Green Solar Airship ✩ Concours Fondation Jacques Rougerie ✩ J.-M. Schivo, L. Revelli, & G. Feldzer©

After his election at the Fine-Arts Academy, this French architect-oceanographer created the Jacques Rougerie - Sea Space Generation - Institute Foundation of France. The Foundation's ambitions are: to offer young generations the means to take action in order to build a future which considers and values the planet's wealth; to encourage  the enlightenment and the awareness of all for the creation of a new relation between Man and the natural environment; to develop new vocations on a long-term international scale, to encourage technique, design and architectural innovation linked to the sea and space, all in accordance with sustainable development dogma. 
 

✩ ✩ ✩
+info : AGENCE ROUGERIE ✩ SEA ORBITER
✩ T. +33 1 42 66 53 37 ✩ rougerie@rougerie.com

CULTURAMA MA'A*
Art development


Vous êtes Personal Shopper, Collectionneur, Galeriste ou Courtier ? MON AGEND'ART* met à votre disposition un Store pour retrouver des œuvres d'Arts et leurs vendeurs. Rejoignez-nous et développez votre réseau avec MA'A* en défendant le meilleur de l'Art et du Design !

Are you a Personal Shopper, a Collector, a Gallerist or a Curator? CULTURAMA represents MY AGEND'ART*, the 1st Backbone Network of Arts which provides you with a Store to discover works of Art and their sellers. Join us and grow your influence with MA'A*, defending the best of Art and Design!
 

  

La géométrie, l’énergie et l’attraction sont nécessaires aux solutions d'auto-assemblage architectural. Les particules s'assemblent comme dans un modèle biologique d'enzymes pour former des géométries globales et rééquilibrées.

Laboratoire d'auto-assemblage
Solidarité des molécules #USA
Skylar Tibbits

 
 


« Les gens impriment des objets en trois dimensions et le processus s’arrête généralement là. Alors que ce n’est que le début. Nous voulons que l'objet imprimé soit capable d’évoluer dans le temps et de s'y transformer. »

Skylar Tibbits, inventeur de l'impression 4D.

 


Et si les structures pouvaient se construire ou s’adapter aux fluctuations de leur environnement ? Skylar Tibbits, directeur du laboratoire d’auto-assemblage du centre de design international du MIT est surtout connu comme l’inventeur de l’impression 4D. La quatrième dimension, c’est le temps, et la capacité de faire réagir tous types de matériaux à différents stimuli : pression, vitesse, température, humidité, etc.
 Ce chercheur explore les frontières entre Art, Architecture, Biologie, jusqu’à la Physique des matériaux pour imaginer un monde où les composants matériels de demain créent des solutions architecturales dotées de leur propre système d'adaptation. Imaginez que l’énergie des vagues ou l’énergie cinétique trouvée dans des environnements extrêmes reconfigurent* l’architecture des structures modulaires ? Avec cette technologie inimaginable, Skylar Tibbits réinvente la place de l’Architecture face aux éventuelles catastrophes écologiques du futur.
 

*La philosophie du projet Self-Assembly Architecture est
la fusion par l'automatisation à l'échelle microscopique.


✩ ✩
+d'info : Massachusetts Institue of Technology Skylar Tibbits  

Scalable bricks ✩ SJET ✩ Experimental computation & design ✩ Skylar Tibbits©

Self-assembly laboratory
 Molecule solidarity #USA
Skylar Tibbits

 
 


« People print three-dimensional objects and the process generally stops there.
But it's just the start. We want the object to be able to evolve with time and transform itself. 
»

Skylar Tibbits, inventor of 4D printing.

 


What if structures could build themselves and adapt to fluctuating environments? Skylar Tibbits, the manager of the self-assembly* laboratory of MIT's architecture department, exploits the possibilities of materials on the crossroads between Architecture, Biology and Physics. The objective is to build a world where material components "unite*" to adapt into structures and usable architectural solutions. Imagine that an energy reconfigures raw material into an aesthetic and ergonomic form. This dream led to experiments and researches. The results are programmable materials which respond to changes in their environment, such as the amount of light or humidity, without any robotic mechanism. The non-exhaustive list of these smart architectural solutions: folding of large furniture via density reconfiguration, DNA & biomolecular self-construction, Liquid to Air pneumatic objects, and modification of material states (gaz↔liquid↔solid↔plasma) during 4D printing.
 

*The philosophy of the multidisciplinary project Self-Assembly Architecture 
is fusion by automatisation on a micro-level.

 

✩ ✩
+info: Massachusetts Institue of Technology Skylar Tibbits
✩ Translated by RGM

Rock Print Sculpture ✩ Gramazio Kohler Research ✩ ETH Zurich + Self-Assembly Lab ✩ MIT©
Rapid liquid printing ✩ Rubber ✩ MIT©
Programme immobilier ATLANTIQUE ✩ Dakar ✩ Indice-D©

Heure africaine
ÉMERGENCE CRÉATIVE #Sénégal
Indice D

 

« La poésie ne doit pas périr. Car alors, où serait l’espoir du Monde ? »
Léopold Sédar Senghor. 

 


Eric de MA'A : Pourquoi avez-vous choisi d'ouvrir un cabinet d'architecture au Sénégal et pas ailleurs ?

Clotilde Fruhauf Bathily : En fait, c’est l’architecture qui m’a menée en 2007 en Afrique, et notamment l’aménagement urbain d’une grande voie de Dakar, nommée la Corniche Ouest. La suite s’est écrite toute seule, ou presque. En 2008, j’ouvre une première structure en entreprise individuelle Architecture et Paysage. Puis, en 2011, je m’associe à Marion Stamm Niang pour fonder notre SARL actuelle, Indice D. L’Afrique avance, et nous avons avancé avec elle grâce, entre autres, à nos clientèles diversifiées. En plus, Dakar jouit depuis dix ans d'un essor manifeste dans tous les domaines : bâtiment, équipements, infrastructures, projets d’État. Nos domaines de prédilection s'avèrent donc aussi variés. Notre pratique du métier s’attache surtout à remplir le trio gagnant : Architecture-Gestion-Qualité. En effet, l’accélération et la construction de masse ne favorisent malheureusement pas toujours une bonne cohésion de travail. Notre architecture reste alors au service de la construction avec l’utilisation de compétences et de matériaux locaux. Nous travaillons donc, sur des postes particuliers, avec des acteurs régionaux tels les menuisiers (bois et métal) ou les staffeurs (plafond de plâtre). Le suivi de chantier reste une part majeure de notre activité car il regroupe toutes ces compétences et davantage. Une vraie synergie s’en dégage.

Bibliothèque ✩ Alioune Diop University ✩ Bambey au Sénégal ✩ J. Perez Uribarri, F. Pardos Auber©
Aménagement de la place de l'Europe à Gorée ✩ Indice D SARL ✩ C. Frühauf Bathily & M. Stamm Niang©

Eric de MA'A : Peut-on parler de la nouvelle architecture africaine ?


Clotilde : Je dirais que, pour l’instant, la part créative dans ce domaine est assez restreinte. Le niveau de technicité reste assez bas, même si depuis peu des formes plus élaborées apparaissent et ce, pas forcément utilisés à bon escient. En effet, les grands projets d’État et l’installation multinationale européenne imposent des standards architecturaux contemporains tels le mur rideau ou l’usage de parement de façade qui nous semblent inadaptés. La créativité réside surtout dans l’ajustement au contexte climatique et aux usages locaux. Le projet d’extension de l’université, et même le lycée Jean Mermoz de Dakar, sont, par contre, de bons exemples de cette créativité mise au service de l’usager et de son bien-être. Aussi, la réduction de la facture énergétique commence à être envisagée.

Eric de MA'A : Faites-nous vivre à l'heure créative africaine.

Clotilde : L’Afrique, c’est l’Amérique du moment. On peut parler de l’African Way of Life. Tout est possible, le pire comme le meilleur. Les contrastes sont quotidiens, mais la communication sans limites. Vous pouvez parler au directeur d’une grosse société le matin, vous disputez copieusement avec le taximan le midi et le soir acceptez de payer 3 fois le prix d’une babiole chinoise sur le bord de la route chez un vendeur ambulant car sa tête vous revient bien. La vie est là, brute et douloureuse, vivifiante et euphorique. Avec une éducation européenne, il faut avoir un goût prononcé de la liberté pour pouvoir parfois, accepter ce meilleur et surtout ce pire. Tout a un prix, mais pour rien au monde j’irai payer ailleurs. Je suis mariée à un natif sénégalais, Djibril, qui a élevé mon enfant Siré Pierre, métis de 5 ans, à Dakar. Nous côtoyons une génération future faite de parents pro-actifs, solidaires et métissés. Ces enfants sont l’avenir. Baignés de double culture, élevés à la liberté, ils portent, nous l’espérons, mon mari et moi, le flambeau d’un continent en devenir. Les tendances créatrices révèlent ce clivage du clair obscur. Et si je puis parler d’un artiste dont le travail m’a dernièrement frappé, je parlerais alors du Sud Africain Spoek Mathambo et de son clip intitulé Control à la musique ultra punchy de Joy Division. En terme de contrastes poétiques, il se pose là, et personnellement, je ne m’en lasse pas.

 

✩ ✩
+d'info : Indice D - Architectes Associées
DAKAR & SÉNÉGAL T. +221.77.569.19.84 Clotilde & Marion

Ciné Guimbi ✩ Bobo-Dioulasso au Burkina Faso ✩ Atelier Lalo©
Niamey 2000  Residence ✩ Niger ✩ United Design ✩ Y. Esmaili, E. Golden, M. Kamara & P. Straeter©

African time
CREATIVE EMERGENCE #Senegal
Indice D

 

«Poetry must not perish. Or else, where would World hope be?»
Léopold Sédar Senghor. 

 


Eric de MA'A: Why did you choose to open an architecture office in Senegal and not elsewhere?

Clotilde Fruhauf Bathily: Well, architecture led me to Africa in 2007, namely the urban design of a big road in Dakar called the West Cornice. The rest happened by itself, almost. In 2008, I opened the first structure as an individual company, Architecture et Paysage. Then, in 2011, I partnered with Marion Stamm Niang to found our current LLC, Indice D. Africa is moving forward and we are too. Our projects and customers are diverse. Dakar has thrived from a clear expansion for ten years in every domain: building, equipment, infrastructures, State projects. Our field of predilection is therefore as diverse. Our aim is mainly to complete the winning trio: Architecture-Management-Quality. In fact, speed and mass construction don't always favour good work cohesion. Our architecture serves construction with, in most cases, the use of local materials and competence. We work on specific jobs with local participants, such as carpenters (wood and metal) and plasterers (plaster ceilings). Monitoring the construction sites remains a major part of our activity, as it regroups all these skills. Truly, we work in strong synergy with one another.

 

Makoko Floating School ✩ Nigeria ✩ L. K. Adeyemi, F. Adenugba, L. Anderson & T. Bouman©
Orphelinat Falatow Jigiyaso ✩ Mali ✩ F8 Architecture, Gérard Violante ✩ Photo. Vanja Bjelobaba©

Eric de MA'A: Can we talk about Africa's new architecture?

Clotilde Fruhauf Bathily: I would say that, for now, the creative part is rather limited. The level of technicality is quite low, even though more elaborate forms have appeared recently, and not necessarily wisely. Indeed, big State projects and the European multinational installation impose contemporary architectural standards such as the curtain-wall or the use of façade cladding which seem unsuitable to us. Creativity mostly lies in the adjustment to the climatic context and to local uses. The university expansion project, and that of Jean Mermoz High School in Dakar, are, however, good examples of this creativity serving the user and his/her well-being.  Also, the reduction of the energy bill is starting to be considered.


Eric de MA'A: Make us experience Africa's creative time.

Clotilde Fruhauf Bathily: Africa is today's America. We can talk about the African Way of Life. Anything is possible, for better or worse. Contrasts are daily, but communication is with no limits. You can talk about a big company with the executive in the morning, fight with the taxi driver at noon and at night you accept to pay 3 times the price for a Chinese trinket on the edge of the road sold by a street vendor because he seemed nice. Life is there, brutal and painful, invigorating and euphoric. With a European education, you have to have a strong taste for freedom and be able to sometimes accept the best and the worst. Everything has a price, but I would not pay elsewhere for anything in the world. I am married to a Native Senegalese, Djibril, who raised my child Siré Pierre, the five-year-old mixed-race kid of Dakar. We interact with a future generation made up of active, supportive, mixed-race and pro-active parents. These children are the future. Immersed in a double culture, raised in freedom, they carry, my husband and I hope, the light of an emerging continent. Creative trends reveal social division. And if I may mention an artist whose work has recently struck me, I would speak of South African Spoek Mathambo and his video Control with Joy Division's ultra punchy music. I can't get enough of his poetic contrasts.

 

✩ ✩
+info: Indice D - Associated Architects
DAKAR & SENEGAL T. +221.77.569.19.84 Clotilde & Marion
✩ Translated by RGM

Écoles, quels enjeux pour l’architecture en Afrique ?
Bosjes Chapel ✩ Afrique du Sud ✩ Coetzee Steyn©

Aussi en Novembre



Also in November

Mathieu Lehanneur©
Stefano Boeri Architetti©
Architecture souterraine et villes enterrées©
Jardin vertical 
✩ Quai Branly ✩ Jacques Chirac ✩ Patrick Blanc©
Mineral Architecture ✩ Architectural Association©
Palais du Facteur Cheval©
Hybrids©
The Other Dakar©
Thanks for your time! For more, visit our website:
monagendart.com

We wish to thank the volonteer contributors
who cooperated in the creation of this magazine.